Ma bulle de savon

J’ai écrit une comédie romantique, et j’ai trouvé cet exercice très différent (mes deux précédents romans – le deuxième paraît bientôt – sont des thrillers). C’était très amusant d’écrire cette comédie. À chaque fois que je me mettais derrière mon écran d’ordinateur, je me sentais comme dans une petite bulle de savon. Attention, je ne dis pas qu’écrire une comédie est plus simple que le reste ! D’ailleurs, je ne sais pas ce que vaut ce texte. Être drôle, c’est très difficile. C’est avec un extrait de ce roman que j’ai participé au troisième Mazarine Book Day en mars dernier (pour ceux qui veulent savoir de quoi il retourne, l’article est ici) et je ne suis pas lauréate (j’ignore si le/la lauréat(e) a été proclamé(e), je n’ai pas trouvé d’info à ce sujet). Bref… tout ça pour dire que je viens de mettre le point final à cette comédie et que je pars en quête d’un éditeur. Je sens que ça ne va encore pas être simple, mais essayer ne coûte rien (sauf de l’huile de coude). À suivre donc…

L’aventure continue !

Le contrat d’édition pour mon deuxième roman est signé ! Il paraîtra mi 2019 aux éditions De Borée. J’ai aussi signé un contrat pour mon premier roman « Personne n’a oublié », qui va sortir en poche (chez le même éditeur et à la même période).

Mes romans ne vont pas paraître tout de suite, alors j’aurai bien le temps de vous en reparler. Pour l’instant, j’ai juste envie de vous confier que je suis très contente que mon aventure se poursuive. J’ai bien cru à un moment donné que malgré toutes les histoires que j’ai encore à écrire et toute mon inspiration qui déborde, j’allais rester l’auteur d’un seul et unique roman. Les difficultés et les désillusions se sont multipliées. Ces deux contrats viennent donc récompenser un travail acharné. Lire la suite

La semaine dernière, j’ai participé au 3e Mazarine Book Day…

Pour ceux qui ne le savent pas, le Mazarine Book Day, est un évènement organisé par les Éditions Mazarine afin que des auteurs puissent rencontrer des éditeurs. J’y suis allée pour présenter mon troisième roman (qui est une comédie !) J’entends déjà ceux qui me suivent de près « Comment ça le troisième ? », « Mais où est passé le deuxième ? » Patience, vous le saurez bientôt.

Lors du Magazine Book Day, chaque auteur doit présenter son roman devant un jury composé de trois personnes (éditeur, blogueur littéraire et libraire). L’auteur a cinq minutes pour convaincre. Il doit aussi remettre dix pages de son manuscrit (pas nécessairement les dix premières pages mais celles dont il pense qu’elles reflètent le mieux son style).

Lire la suite

Des nouvelles de Madame La Boulangère

Voici une nouvelle qui ne va pas réjouir ceux qui aiment la production de notre petite boulangère : la livraison du nouveau pain prévue au printemps prochain n’aura sans doute pas lieu.

(Je conçois que ce message puisse paraître sibyllin à ceux qui ne sont pas abonnés à mon blog. Pour une session de rattrapage, le dernier article relatif aux aventures de Madame La Boulangère est ici. D’une manière générale, vous pouvez retrouver tous les articles relatifs à « Mon odyssée » dans la catégorie du même nom).

Cette parenthèse étant fermée, retournons à nos miches (de pain, hein !) Voilà plus de quatre mois que notre boulangère n’a pas été livrée en farine. Les clients continuent pourtant de se présenter à la porte de son petit commerce, mais la porte est close, puisque sans farine, Madame La Boulangère ne peut fabriquer son pain. Éconduire des clients, c’est vraiment frustrant, surtout quand on a travaillé comme elle l’a fait.

Lire la suite

Naissance de mon premier roman

plume1

Je conçois que cette histoire va peut-être vous paraître complètement dingue.

(Pour ceux qui n’ont pas lu le post précédent relatif à mon odyssée, je remets rapidement les choses dans leur contexte : en janvier 2015, j’ai pris la décision d’arrêter mon activité pro avec pour objectif de réaliser mon rêve. Devenir romancière et plus encore, vivre correctement de mes écrits).

Je dois d’ailleurs vous préciser que cette décision drastique n’a pas été motivée par de quelconques encouragements. Personne ne m’a dit « tu écris bien, vas-y fonce » ou « tes histoires sont géniales, fais en profiter tout le monde ! » Pas du tout.

Lire la suite