Ça y est !

Enfin mon livre va voir le jour ! Je suis très fébrile.

Vous pourrez le découvrir dès le 1er février.

Voici la 4ème de couverture :

Sam, huit ans, tombe du haut d’une grange et meurt le crâne fracassé. Pour Colette, sa mère, impossible de croire à un accident. Elle soupçonne François, son mari, un homme violent et secret, de ne pas être étranger au drame. Dix ans auparavant, Colette, enceinte d’un autre homme, a été contrainte de l’épouser. Dès lors, son mari a imposé la terreur et la tyrannie au sein de leur foyer.

Bravant la violence de cet homme, Colette s’engage dans une dangereuse quête de vérité. Quel rôle a-t-il joué dans la mort de Sam ? Et quel est ce trouble passé que François semble vouloir cacher à tout prix ? Au cœur de ce petit village du Morvan, les esprits s’échauffent et les tensions remontant à la guerre atteignent leur paroxysme. Le village bruisse de rumeurs et de douloureux secrets ne tardent pas à resurgir…

Quand la mort d’un enfant fait resurgir les secrets d’un village…

 

La fille du train de Paula Hawkins

fille du train

Je suis tombée par hasard sur ce livre en faisant mes courses au supermarché (oui c’est moins intéressant qu’une librairie mais bon… il n’y a pas que les nourritures intellectuelles). Le bouquin m’a tapé dans l’œil d’abord parce que c’est un premier roman (curiosité de lire les premiers romans des autres), mais aussi parce que la 4e de couverture vantait un thriller exceptionnel, un piège paranoïaque, des droits d’adaptation achetés par Steven Spielberg et j’en passe.

Donc le livre a atterri dans mon caddie et je me suis empressée de le commencer le soir même, oubliant ma P.A.L d’une bonne centaine de livres. Au bout de quelques pages, l’histoire est vite devenue addictive. L’intrigue est bien ficelée. En revanche l’héroïne est hyper-énervante.

Lire la suite

Le syndrome E ou comment Franck Thilliez a failli me tuer

syndrome e

J’aime Agatha Christie, Charles Exbrayat, et puis pour les polars ça s’arrête là. L’hémoglobine, les tueurs en série, les thrillers… pas vraiment mon truc. Alors comment j’en suis arrivée à dévorer Le syndrome E ?

Je surfais sur le net… autant l’avouer tout de suite, je lis certains livres sur une liseuse. Ma préférence reste tout de même aux librairies et aux libraires mais il faut reconnaître qu’une liseuse c’est bien pratique pour éviter de voyager avec une valise de livres. Donc, je surfais pour voir les dernières nouveautés littéraires et je vois Le syndrome E en vente pour 0 Euros ! Il y avait 44 pages. J’ai pensé que c’était une nouvelle (parfois je suis complètement à la ramasse !) Le nom de Franck Thilliez ne m’était pas inconnu, c’était une belle opportunité de faire connaissance avec cet auteur. Donc je télécharge le texte et je l’oublie au fin fond de ma bibliothèque numérique…

Lire la suite