Le neuvième Salon du livre de La Saussaye (mais le premier pour moi)

Dimanche dernier, la journée a commencé au tout petit matin alors qu’il faisait encore nuit. Lever à 6 heures (c’était la nuit du changement d’heure, donc inutile de vous dire que le réveil piquait un peu), puis ravalement de façade rapide, avant de passer prendre mon amie Sophie Noël (auteure toujours par monts et par vaux).
Lorsque je me suis garée devant chez elle, après environ 30 minutes de trajet (je roule toujours lentement parce qu’en réalité 20 minutes suffisent), je n’avais pas encore les yeux complètement en face des trous. On a chargé la voiture (on trimballe toujours tout un tas de trucs quand on fait les salons) et après avoir eu beaucoup de mal à mettre Waze sur la bonne route (Sophie n’avait pas non plus les yeux en face des lunettes), c’était parti pour 150 kilomètres. Le trajet s’est bien passé et après une pause essence-pipi-kit-kat et un loupage de sortie, on est arrivées à La Saussaye, petite commune de Normandie mais grand Salon du livre, juste à l’heure, en même temps que les auteurs parisiens, arrivés en bus.

Lire la suite

Des dédicaces aux petits oignons

La semaine dernière, j’ai fait deux dédicaces. Pour la première fois, elles avaient lieu chez France Loisirs. Le jeudi, à la boutique de la rue de Rivoli à Paris, le samedi, à la boutique des Ulis.

Ma vie d’auteur ne fait que débuter mais je peux vous dire que ces instants sont d’ores et déjà inscrits dans les annales de mes meilleurs souvenirs de dédicace.
Les équipes de France Loisirs sont époustouflantes. L’accueil qui m’a été réservé a été formidable. Boisson, papote, petits gâteaux, tout a été fait pour que je me sente à l’aise. Pour un peu, je me serais prise pour une super star. Lire la suite

Mon roman débarque chez France Loisirs !

Personne n’a oublié intègre le catalogue de France Loisirs !

Intégrer ce club, c’est une très bonne nouvelle. Cela veut dire des milliers de lecteurs en plus ! Et surtout ça remonte un peu le moral parce que la boulangère est toujours sans farine (voir mon article). Oui je sais, c’est franchement lamentable ! Mon chemin est donc pavé de difficultés supplémentaires mais ça ne me décourage pas pour autant. L’atteinte de mon objectif n’en sera que plus délectable.

Une jolie critique supplémentaire

Merci au blog Les lectures de Maryline pour cet article !

Aller sur le blog de Maryline

 

Mon deuxième roman roule vers son destin

Ça y est !  J’ai envoyé mon deuxième roman à mon éditeur !

Je peux vous dire que ça n’a pas été simple. Contrairement à ce que je croyais (qu’écrire un deuxième roman coulerait de source puisque j’avais déjà été capable d’en écrire un), eh bien cela a été le contraire. L’accouchement a été beaucoup plus douloureux !

En premier lieu, il a fallu trouver le sujet. Je ne souffre pas de leucosélophobie (syndrome de la page blanche), bien au contraire. J’ai le problème inverse. J’ai des dizaines et des dizaines d’histoires qui se bousculent dans ma tête. Savoir laquelle choisir a été bien difficile. J’ai plein d’idées certes, mais sont-elles toutes bonnes ? (je préfère à « Ne sont-elles pas toutes nulles ? »)

Une forte angoisse est venue se rajouter. L’angoisse de décevoir mes lecteurs. Les critiques de « Personne n’a oublié » ont été bonnes. J’ai également reçu de nombreux messages. Des messages d’encouragements, de remerciements… Tout cela m’a énormément touchée (cela fait vraiment plaisir de recevoir les mots des lecteurs) mais paradoxalement cela m’a mis la pression. Je n’arrêtais pas de me demander si tel ou tel sujet n’allait pas décevoir ceux qui attendaient mon deuxième roman. Je n’arrêtais pas de me demander si j’allais être à la hauteur. Bref, j’étais dans le doute et les affres de la création (j’y suis toujours et je me demande si ce roman va plaire).

Lire la suite