Des marque-pages à gagner pour la rentrée !

Bientôt la rentrée ! J’espère que vous avez tous passé de très bonnes vacances.

Pour bien commencer l’année scolaire, je vous ai ramené des marque-pages de mon voyage au Japon (que vous avez peut-être suivi sur Instagram). Hélas, je n’ai pas pu en ramener pour tous mes abonnés (merci d’ailleurs à tous les derniers inscrits).

Je vais donc devoir faire un tirage au sort. Résultat mercredi prochain (6 septembre). Pour participer vous n’avez rien à faire, vous êtes inscrits à mon blog et c’est déjà formidable !

À bientôt pour le résultat et pour de nouveaux articles !

Le blog fête son premier anniversaire

Le 1er avril, QUI NE DIT MOT a un an !

Merci à tous de me suivre sur ce blog et sur les réseaux sociaux. Écrire mes articles n’aurait pas la même saveur sans vous.

Pour fêter ce premier anniversaire, j’organise un concours.

À gagner : des livres écrits par des auteurs que j’aimerais vous faire découvrir (ou peut-être redécouvrir).

Antéchrista de Amélie Nothomb, Rose de Tatiana de Rosnay, Dieu surfe au pays Basque de Harold Cobert, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme de Stefan Zweig, Les gens sont les gens de Stéphane Carlier et La femme au carnet rouge d’Antoine Laurain.

Comment participer ? C’est très simple.

Via twitter : il suffit de me suivre et de retwiter mon twit sur le concours.

Via facebook : c’est le même principe, il faut aimer ma page et partager mon post sur le concours (donc pour ceux qui aiment déjà ma page, il faut juste partager).

Quant aux abonnés de mon blog… Eh bien ils n’ont rien à faire. Ils sont inscrits d’office.

Vous pouvez participer sur facebook et twitter à la fois, vous multipliez vos chances. Idem si vous vous inscrivez à mon blog.

Tirage au sort (par une main innocente) le lundi 3 avril.

Bonne chance à tous !

Grand amour de Stéphane Carlier

Ce court roman de Stéphane Carlier est pour moi LA bonne surprise de la fin 2016.

J’ignore complètement comment ce roman s’est retrouvé dans ma pal (pile à lire) mais aucun livre ne s’y trouve sans raison. J’ai dû lire une critique positive ou quelqu’un m’a parlé de l’auteur (si cette personne se reconnaît, qu’elle se fasse connaître afin que je lui baise les pieds !) Toujours est-il que ce n’est ni la couverture, ni la quatrième de couverture qui ont retenu mon attention. Quand j’ai entamé la lecture de ce court roman, je sortais de deux lectures un peu tristounettes et c’était la période des fêtes donc je voulais lire quelque chose de plus léger. Ne connaissant pas l’auteur, je ne m’attendais à rien de particulier.

Lire la suite

Bonne année 2017 !

En ce 1er janvier 2017, je souhaite à tous une très belle année. J’espère pour vous une bonne santé (car c’est le plus important, n’est-ce pas ?) et des bonheurs petits et grands tout au long de l’année.

De mon côté, l’année commence de bon pied et de bonne humeur (comme d’habitude en fait !) Bon, il va falloir que je me mette aux infusions pendant quelque temps pour éliminer les kilos accumulés pendant ces fêtes.
Cette année devrait être importante pour moi. Si tout va bien, dans un mois jour pour jour, mon premier roman sera publié. Je dis « si tout va bien » car cela fait un moment que je n’ai pas eu de nouvelles de mon éditeur. Il se peut que nous soyons en retard. Je tiens aussi à vous dire que je ne sais pas si je vais pouvoir continuer à écrire une petite histoire par mois. Cela me demande beaucoup de travail, or mon second roman n’avance pas aussi vite que je le souhaiterais en partie à cause de cela. Bien sûr, je vous tiendrai informés.

Je profite de ce premier post de l’année pour souhaiter la bienvenue à tous ceux qui se sont abonnés à ce blog dernièrement. Merci de me suivre.

À bientôt et encore une fois, bonne année !

L’histoire de Pascal

Le mois dernier, vous avez été nombreuses (il n’y a eu que des femmes) sur les réseaux sociaux à me demander une suite à L’histoire de Véronique. La voici. Je vous raconte L’histoire de Pascal (son ex-mari). Cette nouvelle peut-être lue de manière isolée mais pour ceux qui souhaitent lire d’abord L’histoire de Véronique, c’est ici !  Bonne lecture.

Pascal boutonna sa parka et rabattit la capuche sur son crâne dégarni. Bon sang ce qu’il avait froid ! Déjà presque vingt minutes qu’il battait le pavé entre le stand de poupées en bois et celui de bijoux en cuir. C’était là qu’il avait perdu Marion, alors il ne devait pas bouger. Elle allait bien revenir sur ses pas à un moment ou à un autre. S’il se mettait à la chercher il ne la retrouverait jamais. Ce marché de Noël lui sortait par les yeux ! Où donc était-elle passée ? Trois fois il avait essayé de l’appeler sur son portable mais il tombait toujours sur la messagerie. À coup sûr, elle était encore en panne de batterie. Comment se débrouillait-elle pour systématiquement oublier de recharger son téléphone ? Il ne comprendrait jamais. Cela n’arrivait pas avec son ex-femme. Il fouilla ses souvenirs mais ne put se rappeler un moment où Véronique ne fut pas joignable. Tiens d’ailleurs, il faudrait qu’il l’appelle pour lui souhaiter un joyeux Noël. Pascal se fit la réflexion que Véronique revenait fréquemment dans ses pensées ces derniers temps. Était-ce un signe de lassitude vis-à-vis de Marion ? Possible. De plus en plus souvent, il aspirait à un peu de quiétude et de repos mais la jeunesse de Marion, sa vivacité, son dynamisme, ne le permettait pas. Trente ans d’écart, ça creuse la différence. Lire la suite