L’émotion intacte

20160717_102925

Enfin ! Je suis allée voir l’exposition « L’intensité d’un regard » sur Paula Modersohn-Becker qui est actuellement visible au MAM (Musée d’Art Moderne de Paris). Ceux qui suivent ce blog savent que je souhaitais y aller depuis que j’ai lu, il y a quelques mois, le livre de Marie Darrieussecq : Être ici est une splendeur.
Voilà c’est chose faite.

Lire la suite

Être ici est une splendeur de Marie Darrieusecq

1540-1

Savez-vous qui est Paula Modersohn-Becker ?

Personnellement, je ne connaissais pas cette artiste avant de lire le dernier livre de Marie Darrieussecq. Voilà une lecture dont je suis sortie un peu plus riche (ou un peu moins bête).

J’ai lu des articles de presse sur ce livre. J’ai vu l’auteure dans l’émission La Grande Librairie. Donc avant d’en entamer la lecture, je connaissais déjà la fin. Cela ne m’a pas gêné. On ne lit pas cette biographie comme on lit une fiction qu’on ne peut reposer avant la dernière page. On la lit parce que les mots sont bien choisis, parce qu’ils sont bien placés dans les phrases, parce que les phrases sont belles et musicales, parce qu’elles ronronnent. Parce que c’est beau.

 Etre ici est une splendeur se lit en prenant son temps. En fait, il ne faudrait pas lire mais écouter. Pendant ma lecture, j’imaginais André Dussollier, j’entendais sa voix vibrante et chaude nous raconter Paula. Ses envies de peindre et ses envies de Paris.

Derrière Paula, on sent aussi un peu Marie. Elle se raconte elle aussi, un tout petit peu, de façon indispensable, de façon à ne pas laisser en suspens une taraudante question. On comprend pourquoi Marie a choisi Paula.

Marie Darrieussecq a réussi à me donner une envie folle d’aller découvrir des tableaux. Des regards intenses et des mains en tulipe. L’expo de peinture d’une femme dont je n’avais jamais entendu parler avant. Bravo !

NB : Expo sur Paula Modersohn-Becker au Musée d’Art Moderne de Paris jusqu’au 21 août 2016.