Des nouvelles de Madame La Boulangère

Voici une nouvelle qui ne va pas réjouir ceux qui aiment la production de notre petite boulangère : la livraison du nouveau pain prévue au printemps prochain n’aura sans doute pas lieu.

(Je conçois que ce message puisse paraître sibyllin à ceux qui ne sont pas abonnés à mon blog. Pour une session de rattrapage, le dernier article relatif aux aventures de Madame La Boulangère est ici. D’une manière générale, vous pouvez retrouver tous les articles relatifs à « Mon odyssée » dans la catégorie du même nom).

Cette parenthèse étant fermée, retournons à nos miches (de pain, hein !) Voilà plus de quatre mois que notre boulangère n’a pas été livrée en farine. Les clients continuent pourtant de se présenter à la porte de son petit commerce, mais la porte est close, puisque sans farine, Madame La Boulangère ne peut fabriquer son pain. Éconduire des clients, c’est vraiment frustrant, surtout quand on a travaillé comme elle l’a fait.

Lire la suite

La petite épreuve des épreuves corrigées

Enfin je vais bientôt atteindre la première marche de mon odyssée !

Mon premier roman va voir le jour (le 1er février) et l’une des dernières étapes pour l’auteur c’est de relire les épreuves corrigées. C’est ce que j’ai fait mardi et mercredi dernier. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, ce qu’on appelle « épreuves corrigées » c’est le texte final dans son intégralité, mis en page, et corrigé par un correcteur (ou une correctrice) professionnel. L’auteur doit vérifier en dernier lieu qu’il ne reste plus aucune coquille.

Eh bien je peux vous dire que ça n’est pas une mince affaire. Passé le moment de bonheur et d’émotion de voir son texte habillé comme un sou neuf prêt à effectuer sa grande mue vers le livre, il faut remettre vite fait bien fait ses yeux en face des trous. J’avais 48 heures pour tout relire. Mon livre va faire 268 pages.

Lire la suite

Parution de mon premier roman

Champagne Explosion - Celebration New Year

Enfin ! Je connais la date de parution de mon roman : 1er février 2017 !

Cette date ne devrait plus changer. Et pour ceux qui ne me suivent pas de près (et donc qui n’ont pas toutes les infos), il paraîtra aux Éditions Terra Nova. Le titre : PERSONNE N’A OUBLIÉ.

Vous pourrez le trouver dans toutes les librairies – probablement sur commande puisque je ne suis pas (encore) connue -, dans les espaces culturels et sur des sites tels que Fnac, Amazon…

Des nouvelles de mon odyssée

librairie

Alors voilà, je pense pouvoir vous informer de deux choses qui a priori (je l’espère) ne devraient plus changer :

1/ Mon roman paraîtra en février (date exacte encore inconnue)

2/ Et son titre est… (attention roulement de tambours) : PERSONNE N’A OUBLIÉ

Ce n’est pas celui que j’avais choisi au départ mais j’en suis contente.

PERSONNE N’A OUBLIÉ est un titre qui a été décidé conjointement avec l’éditeur. Il colle bien à l’histoire et il « claque » plus que l’original.

Encore quelques mois avant de voir mon premier roman publié et il est sans doute inutile de vous préciser que j’ai très hâte. Davantage que le contrat que j’ai signé avec l’éditeur, davantage que le coup de fil qu’il m’a passé pour me dire que j’allais être publiée, lorsque je tiendrai mon livre entre les mains, j’aurai enfin vraiment le sentiment d’avoir réalisé un tout petit bout de mon rêve (et ça c’est déjà énorme).

Lire la suite

Alors voilà, il est arrivé…

Silhouette woman practicing yoga posing on beach at sunset

… le coup de téléphone que j’attendais comme le messie. Un après-midi comme les autres, mon portable a sonné. Mon interlocuteur s’est présenté (éditions Terra Nova) et m’a annoncé qu’il souhaitait me publier. La suite, je ne l’ai pas bien comprise. Cette phrase « nous souhaitons vous publier » a mis longtemps à être digérée par mon cerveau et pendant que je m’évertuais à essayer de la comprendre plus vite, la conversation s’est poursuivie presque indépendamment de moi. Après avoir raccroché je me suis même demandé si ce coup de fil je ne l’avais pas inventé, si ce n’était pas une mauvaise farce de mon imagination. Un mail est venu me confirmer que non, je n’avais pas rêvé.

Lire la suite