Trois bonnes raisons de lire le dernier roman d’Olivier Liron.

  1. C’est à la fois drôle, émouvant et original.
  2. C’est un roman idéal pour passer un bon moment. Il peut se lire d’une traite.
  3. C’est le seul livre où vous pourrez lire (s’agissant de Julien Lepers) : Julien tel un sanglier en rut qui se débattrait avec une femme de petite vertu à la pilosité rousse…

4e de couverture :

« Je suis autiste Asperger. Ce n’est pas une maladie, je vous rassure. C’est une différence. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J’ai joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. »

Nous voici donc en 2012 sur le plateau de France 3 avec notre candidat préféré, Olivier Liron lui-même, fort occuper à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé.
En réunissant ici les ingrédients de la confession et ceux du thriller, il manifeste une nouvelle fois avec l’humour qui est sa marque de fabrique, sa très subtile connaissance des émotions humaines.

Einstein, le sexe et moi d’Olivier Liron /Alma Éditeur /193 pages, 18 euros

Retrouvez ici, la critique d’une (vraie) blogueuse littéraire (pas comme moi).

Point cardinal de Léonor de Récondo

J’avais adoré Amours. J’ai beaucoup aimé Point cardinal, le cinquième roman de Léonor de Récondo. Avec une écriture fluide et précise, l’auteure évoque le thème de la transidentité (c’est le fait chez une personne d’avoir une identité de genre autre que celle assignée à la naissance).

Point cardinal c’est l’histoire d’un homme qui est mal dans sa peau d’homme, qui ne se sent pas né dans le bon corps. Il est question de sa souffrance mais aussi du comportement de son entourage, son épouse, ses enfants, ses collègues quand il va enfin avoir le courage d’en parler et d’agir. Ce livre peut beaucoup contre l’intolérance et la discrimination. Il faudrait le mettre entre les mains de toutes les personnes sujettes aux préjugés afin qu’elles puissent regarder la transidentité d’un œil neuf.

Pour plus de précisions, je vous invite à lire les avis de deux blogs amis qui parlent toujours très bien des livres (bien mieux que je ne pourrai le faire) :

L’avis du blog Sur la route de Jostein

L’avis du blog Les lectures du mouton

Amuse-bouche de Stéphane Carlier

Ce roman est un pur régal !

Il ne suffit à l’auteur que de quelques pages pour plonger le lecteur dans une situation totalement ubuesque. Imaginez un peu… Julien, conseiller des Affaires étrangères, beau gosse ambitieux, vit une histoire avec Pauline, une superbe assistante parlementaire. Un soir, il lui écrit un sexto (vraiment très sexe… ) qu’il envoie par erreur à un diplomate chevronné à deux ans de la retraite… Vous voyez le tableau ?
L’épouse du diplomate, Marie-Ange (personnage criant de vérité), va se mettre dans la tête d’enquêter sur les infidélités de son mari, et c’est souvent quand on fouille qu’on trouve… je ne peux pas vous dire ce qu’elle va trouver sans spoiler la lecture, mais c’est savoureux, délectable et rocambolesque (mais tellement crédible).

Amuse-bouche est un roman drôle, fin et d’une écriture si fluide que vous refermez le livre sans même avoir pris conscience d’avoir tourné les pages. Pourtant, qu’on ne s’y trompe pas. Écrire une comédie est un exercice très difficile et Stéphane Carlier, avec ce cinquième roman, est passé maître en la matière. Enfin pour moi, il est désormais une référence. Le titre (qui m’a semblé avoir un double sens) pourrait en être affublé d’un troisième. En lisant le roman ma bouche n’a cessé de faire des « Ah ! », des « Oh ! », de sourire, de rire, de s’exclamer « Han, naaan ! », « Rhooh, c’est pas vrai ! », « Oh, la vache ! », bref, de s’amuser. C’est pourquoi il ne me reste plus qu’à vous donner trois conseils (qui sont bien sûr uniquement inspirés par mon ressenti et mes goûts personnels) : Lire la suite

La nuit, je mens de Cathy Galliègue

Mathilde est en couple avec Gaspard, un homme  idéal, qu’elle pense être celui de sa vie, mais Guillaume, son premier amour décédé quelques temps plus tôt refait surface la nuit, dans ses rêves. Dès lors, Mathilde se cherche : où est sa vie ? Dans le regret d’un amour défunt ou dans le présent qui lui tend les bras ? Mathilde tangue dangereusement entre rêve et réalité jusqu’à se perdre aux confins de la folie. Lire la suite

Le choix de Diane de Mireille Pluchard

Avec son dernier roman, Mireille Pluchard nous plonge au cœur du XVIIe siècle et nous conte le destin tragique de Diane de Joannis, celle que l’on surnommait « la belle provençale ».

Diane est née au pied des Alpilles sous les meilleurs auspices. En 1658 elle épouse en secondes noces le comte de Ganges contre l’avis de son grand-père (son protecteur). Oui mais voilà, Diane est séduite et amoureuse. Faire un mariage d’amour à une époque où l’usage est le mariage de raison est un choix audacieux. Ce sera le choix de Diane. Un choix qui va la ravir, au début seulement, car très vite, son époux va s’avérer être un homme absent et vénal qui va la laisser entre les mains de ses deux frères : un chevalier sournois et un abbé vicieux et corrompu.

Lire la suite