La petite épreuve des épreuves corrigées

Enfin je vais bientôt atteindre la première marche de mon odyssée !

Mon premier roman va voir le jour (le 1er février) et l’une des dernières étapes pour l’auteur c’est de relire les épreuves corrigées. C’est ce que j’ai fait mardi et mercredi dernier. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, ce qu’on appelle « épreuves corrigées » c’est le texte final dans son intégralité, mis en page, et corrigé par un correcteur (ou une correctrice) professionnel. L’auteur doit vérifier en dernier lieu qu’il ne reste plus aucune coquille.

Eh bien je peux vous dire que ça n’est pas une mince affaire. Passé le moment de bonheur et d’émotion de voir son texte habillé comme un sou neuf prêt à effectuer sa grande mue vers le livre, il faut remettre vite fait bien fait ses yeux en face des trous. J’avais 48 heures pour tout relire. Mon livre va faire 268 pages.

La première difficulté que j’ai rencontrée, c’est de devoir lire le texte en focalisant sur la typographie. Je ne pouvais pas m’empêcher de le lire en me concentrant sur le sens des phrases. Or à ce stade, je ne dois plus m’en préoccuper. Le texte est écrit et fini. Je ne peux plus rien changer. Donc évidemment je me suis heurtée au souci d’avoir à déconnecter mon cerveau. Regarder la distribution des lettres plutôt que la signification d’un mot n’est pas chose aisée. J’ai dû relire de nombreux passages plusieurs fois. Pour m’aider j’ai trouvé une petite astuce : suivre les lignes avec une règle.

La seconde difficulté c’est justement de ne plus rien pouvoir toucher. Je reste avec le sentiment que mon texte est perfectible. Pourtant j’ai remanié toutes les phrases des dizaines et des dizaines de fois, mais avec les épreuves corrigées entre les mains, je me suis retrouvée dans la situation rageuse de me demander ce qu’il a pu me passer par la tête pour avoir employé tel mot plutôt qu’un autre, pour avoir tourné une phrase d’une façon plutôt qu’une autre. J’ai quand même tenté ma chance auprès de l’éditeur en lui demandant de changer 4 mots. On verra bien.

Enfin, il n’en reste pas moins que tout cela est pure joie. Voir son rêve se réaliser c’est formidable. Prochaine étape : la couverture et la 4e de couverture de mon livre. Je devrais être en mesure de vous les présenter très bientôt !

2 commentaires sur “La petite épreuve des épreuves corrigées

N'hésitez pas à donner votre avis sur ce texte !