Jeux de clés de Dominique Marny

jeux-de-cles-dominique-marny

Jeux de clés, c’est l’histoire de Capucine et d’Octave. Elle est créatrice d’une marque de papeterie. Il est conseiller en gastronomie française. Lors d’une soirée chez des amis communs, ils sont les deux perdants d’un jeu de société et vont devoir honorer un gage : échanger les clés de leurs appartements et dormir l’un chez l’autre alors qu’ils ne se connaissent pas. Voilà le point de départ, pour le moins original, de cette histoire.

J’ai suivi avec plaisir le quotidien de Capucine, Octave, Élise, Stéphanie, Bertrand, Sébastien, Lucas et les autres, qui tous, ou presque, gravitent dans des milieux aisés. Ce sont des Bobos parisiens, certes, mais ils sont surtout les héros ordinaires d’une vie qu’ils tentent de rendre la meilleure possible. Comme nous tous. Et c’est cela qui rend plaisante la lecture de ce roman. On a l’impression de pénétrer dans l’intimité de personnes que l’on pourrait connaître et qui paraissent si réelles qu’on se demande si elles existent vraiment. Le style de l’auteure est fluide. Les moments de vie s’enchaînent avec facilité (enfin c’est tout l’art de Dominique Marny, faire croire facile un exercice difficile). J’ai tourné les pages sans m’en rendre compte, comme si je suçais un bonbon acidulé qui fait du bien. Vers la fin du roman, il est question des attentats du 13 novembre. La tension et le mal-être qui ont habité les parisiens durant ces épreuves sont très bien restitués.

Chacun sait qu’aimer un livre c’est souvent une question de moment. Ce roman de Dominique Marny est tombé à point nommé pour moi. Juste à ce moment de ma vie où ma désaffection pour Paris est bien entamée (voir mon post intitulé le Désamour), voilà que ce livre m’arrive entre les mains et me parle de cette ville avec affection, renvoyant aux oubliettes tous mes sentiments négatifs. L’auteure est parisienne et elle connaît sa ville sur le bout des doigts. Grâce à elle, j’ai envie maintenant d’aborder Paris sous un autre angle. J’ai envie de redécouvrir des coins de Paris mis de côté depuis trop longtemps : le passage Brady, la galerie Vivienne, le passage du Caire… Dans Jeux de clés il est surtout question du passage Jouffroy et du passage des Panoramas. Vivement que j’aille y faire un tour !

Merci aux éditions Presses de la Cité pour cet envoi.

 

 

 

N'hésitez pas à donner votre avis sur ce texte !