C’est le temps des vacances

beach-929257_1280

Alors voilà, le temps est venu pour moi de partir en vacances et de délaisser provisoirement mon blog. Il n’y aura aucun post au mois d’août. Cependant, je ne vous oublie pas et j’ai prévu dès la rentrée de commencer à mettre en ligne mes petites histoires (enfin !) Je suis actuellement en train d’écrire l’histoire de Marcel, la première nouvelle que j’aurai plaisir à partager avec vous.

Ce mois d’août va être studieux car je commence l’écriture de mon deuxième roman. Toutes les images sont dans ma tête, un peu comme un film. Il n’y a plus qu’à les transcrire à l’écrit (c’est justement la partie la plus difficile). Je pars avec mon ordinateur, mes livres et mes cahiers.

Je vous souhaite à tous de très belles vacances (pour certains elles sont déjà bien entamées et peut-être même déjà finies). Je vous souhaite de très bons moments. J’ai déjà hâte de vous retrouver en septembre pour partager avec vous mes textes, mes coups de coeur ou mes humeurs.

À très vite !

L’émotion intacte

20160717_102925

Enfin ! Je suis allée voir l’exposition « L’intensité d’un regard » sur Paula Modersohn-Becker qui est actuellement visible au MAM (Musée d’Art Moderne de Paris). Ceux qui suivent ce blog savent que je souhaitais y aller depuis que j’ai lu, il y a quelques mois, le livre de Marie Darrieussecq : Être ici est une splendeur.
Voilà c’est chose faite.

Lire la suite

Quand vient le moment de se quitter

20160706_144945

La date de sortie de mon premier roman a changé. Désormais, il est prévu qu’il paraisse début 2017 (janvier ou février, je ne manquerai pas de vous tenir informés dès que j’en saurai plus). Mon éditeur m’avait demandé d’effectuer quelques modifications sur mon manuscrit (tapuscrit pour être plus exacte). C’est chose faite. Les corrections sont terminées. En réalité, j’aurai pu finir il y a déjà quelques semaines mais j’ai tardé, répugnant à « lâcher » mon roman. J’avais le sentiment désagréable de l’abandonner, doublé de l’insatisfaction de ne pas avoir réussi à atteindre la perfection vers laquelle je tendais. J’ai dû faire un travail sur moi-même pour parvenir à me dire que « mon bébé » devait maintenant vivre sa propre vie. Il sera adoré ou détesté, ignoré ou encensé… cela ne dépend plus de moi désormais.

L’histoire de mon petit deuxième tourne en boucle dans ma tête, ne demandant qu’à sortir depuis déjà un bon moment. Cela m’a aidé à dire au revoir à mon premier roman. Il faut bien laisser de la place au deuxième.

Les romans sont comme les enfants, je crois. Il y a un moment où il faut savoir les laisser s’envoler.

Treize de Aurore Bègue

9782919547487FS

Voici un premier roman que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire.

Alice, treize ans, part en vacances avec sa famille sur la côte méditerranéenne. Durant cet été, elle observe sa sœur aînée, Marie, face aux hommes, ainsi que le couple que forment ses parents. On partage ses émois et ses expériences mais cet été ne sera pas un été comme les autres et la vie de l’adolescente va basculer.
Treize c’est aussi un drame. Aurore Bègue parvient à distiller au fil des pages une véritable tension qui m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page. Son écriture est fine et précise. Ses métaphores sont très bien choisies. Ses descriptions ciselées. Bref, c’est un coup de coeur.

Si vous souhaitez en lire un peu plus sur ce roman, je vous renvoie vers le site de Virginie (Les lectures du mouton) car elle en parle mieux que moi !

Les lectures du mouton / Treize